En piste, Carole !

En piste, Carole !

21 mai 2015 1 Par pierre

Bonjour !

J’ai eu l’immense plaisir de faire une journée de moto sur circuit il y a peu. C’était une grande première pour moi en bientôt 6 ans de moto.

C’était une journée Open organisée par la Mutuelle des Motards (un assureur spécialisé deux-roues) dans un but d’initiation et de pédagogie et cela se passait au circuit Carole !

Pour la petite histoire, le circuit Carole a été construit et ouvert en 1979  par les pouvoirs publics après des manifestations de motards bloquant tous les vendredis soirs la circulation du périphérique. Ce bras de fer initié par la communauté des motards contre le gouvernement avait pour but de bénéficier enfin d’une infrastructure adaptée en région parisienne pour pratiquer la moto de vitesse dans un cadre sécurisé et légal. Jusque là dans les années 70, les amateurs de sensations fortes se réunissaient aux Halles du marché de Rungis la nuit pour se confronter. Ces courses sauvages auraient causé en tout 18 morts dont une jeune femme, Carole le Fol, la dernière victime. Le circuit construit sur le principe du « plus jamais ça » porte désormais son prénom, Carole, comme un hommage. Initialement pensé comme une installation provisoire, l’espace est toujours utilisé depuis plus de trente ans, par des deux-roues mais pas que !

Le circuit Carole est un donc petit circuit de 2 kilomètres de long situé à proximité de l’aéroport Roissy. Cela à l’avantage non négligeable que le bruit des motos ne dérange pas les riverains vu qu’il n’y en a pas et que de toute façon les avions font plus de bruit !

1-trace-du-circuit-caroleC’est un circuit plus technique que rapide (pas de très grande ligne droite) avec seulement deux virages à gauche pour 4 à droite dont une belle parabolique (virage ouvert et rapide) et une épingle (virage « demi-tour » lent).

J’étais déjà allé deux ou trois fois au circuit en tant que spectateur pour voir les pilotes rouler (ouvert gratuitement au public sauf événements spéciaux) et j’ai profité d’une journée d’initiation donc pour me lancer.

Il y a bien sûr quelques pré-requis obligatoires pour rouler sur circuit:

  • Il faut un deux-roues en bon état (pneus, freins etc…)
  • Ainsi qu’un équipement complet adapté (casque bien sûr, gants, bottes, dorsale, combinaison en cuir).
  • Une assurance RC pour la journée (au cas où l’on roule sur quelqu’un !) mais le permis A n’est pas obligatoire (la piste étant une voie privée, le code de la route ne s’applique pas!).
  • Il faut quand même savoir conduire une moto, on est d’accord.
  • En général il faut aussi s’acquitter d’un droit d’entrée.
  • Et c’est tout !

La journée consistait donc à une initiation pour moi à la piste. Lors de l’inscription, on nous propose trois groupes de niveaux: débutant, intermédiaire et confirmé. Je me suis inscrit dans le premier groupe évidemment.

Rendez-vous pris pour 8h le 9 avril 2015 avec un temps magnifique à la clé. Voilà une photo pris lors de mon arrivée sur place.

image2Le monsieur que vous pouvez voir sur la photo est un conseiller interministériel délégué à la sécurité routière qui a pris le temps de poser des questions sur nos habitudes de roulage et sur ce qu’on espérait trouver ici.

Une fois l’enregistrement fait et le café pris, rendez-vous en salle de réunion. On nous présente l’organisation de la journée, les 70 motards présents sont donc répartis en 3 groupes de niveau avec pour chaque groupe un instructeur qualifié.

Pour le groupe de débutants (environ 20 pilotes), notre instructeur était Kenny Foray, pilote officiel de l’écurie Yamaha France GMT 94 et champion du monde d’endurance moto en 2014. Quand ce genre de pilote donne un conseil, on a tendance à écouter, car il sait quand même de quoi il parle!

10409352_812352082147286_7586854936873363708_nKenny Foray en pleine action, non il ne tombe pas, il pilote.

Le programme était simple: 5 sessions de 20 minutes de roulage sur piste avec entre chaque session un gros debriefing/briefing, le tout réparti sur la journée.

L’instructeur roulant avec nous à chaque session, il nous débriefait à la fois collectivement mais aussi individuellement en nous expliquant les points à travailler sur notre conduite. Les briefing servaient quant à eux à nous expliquer les positions de conduites à adopter, les trajectoires idéales à emprunter, les techniques de freinages etc…

J’ai pu me faire plaisir et tester mes limites (pas celle de ma moto qui sont bien supérieures aux miennes) lors de ce roulage avec quelques frayeurs sur les freinages parfois un peu optimistes mais je suis toujours resté sur mes deux roues! D’ailleurs il n’y aura pas de chute dans le groupe des débutants ce jour là, une personne faisant toutefois un « tout-droit » dans le bac à sable du virage de l’épingle.

Ma moto disposant d’une fonction lap memory, je peux déclencher, via le bouton d’appel de phare, un chronomètre qui va mémoriser plusieurs métriques à chaque tour.

Cela m’a permis d’enregistrer mes temps de passage:

image3Mon meilleur temps de la première session: 1m31s avec une vitesse max atteinte de 184km/h soit une vitesse moyenne de 81km/h.

image7Mon meilleur temps de la journée obtenu lors de la dernière session, 1m22s avec une vitesse max atteinte de 191km/h soit une vitesse moyenne de 90km/h.

Ma meilleure vitesse max atteinte fut par ailleurs de 198km/h lors de cette journée. Ce qui est bien mais pas top.

Les meilleurs temps réalisés par des pros sur des motos de compétitions se situent autour de la minute sur ce circuit. Ça me laisse de la marge !

Un photographe professionnel étant présent, il a pu faire de belles photos de ma prestation dont en voici quelques unes.

MM1 D 848 17 MM1 D 848 25 MM1 D 848 31Sur ce gros freinage en bout de ligne droite, on voit bien que la moto est entièrement ramassée sur l’avant et la fourche bien enfoncée. Par contre, mon regard devrait déjà chercher l’entrée du virage et non pas regarder tout droit.

MM1 D 848 4MM1 D 848 35 Sur ces deux photos, le regard est parfait, mes yeux sont fixés sur l’entrée puis la sortie du virage. Une moto se conduit avec le regard !

MM1 D 848 9Le virage parabolique était l’endroit je me sentais le plus à l’aise pour déhancher, la position de ma tête (venant chercher le guidon côté virage) et une fesse de sortie ici le montre !

MM1 D 848 36Là c’est moi qui double cette Kawasaki Versys. Il ne roulait pas vite, par contre il sort beaucoup mieux le genoux que moi !

MM1 D 848 18Je penche plutôt bien la moto dans les virages (j’ai même pu faire frotter mes cales pieds!) mais ma position n’est pas bonne ici ! La tête n’est pas rentrée dans le guidon, je suis assis sur la selle au lieu de déhancher et sortir mes fesses, j’ai le genou collé au réservoir etc…

J’ai également pu filmer avec ma GoPro mes performances, il faut que je m’attaque au montage et je partagerais ça dans un nouvel article. –> MAJ 15/06/2015: Vidéo disponible ici!

En fin de journée, petite photo en compagnie de Kenny Foray:

image8J’ai pas l’air frais mais ça fatigue plus que l’on croit le sport mécanique, j’étais rincé!

image10L’état de mon pneu arrière après cette journée, on voit bien qu’il n’y a plus de « bande de peur » et que le pneu sous la chaleur et les contraintes a « bouloché » mais surtout à droite, ce qui est logique vu la configuration du circuit.

Enfin, pour finir, je dirais que j’ai vraiment pu me tester et découvrir la marge énorme de progression qu’il me reste pour arriver aux limites de ce que peut faire cette moto. La moto ne m’a jamais pris en défaut malgré quelques blocages de la roue arrière sur les gros rétrogradages/freinages en bout de ligne droite où j’ai bien cru deux fois que j’allais finir au tas au début de journée. Mais j’ai pu corriger ce défaut de conduite au fur et à mesure de la journée tout en freinant pourtant plus fort et plus tard.

En tout cas j’en redemande, j’espère pouvoir retrouver le chemin de la piste cette année, histoire de progresser encore et de pouvoir cette fois-ci poser les genoux dans les virages (pour le coude on essaiera plus tard lol).

Grand V à vous ! Et à bientôt pour la vidéo de la journée !!

MM1 D 848 29 MM1 D 848 14 MM1 D 848 11